in

Avion : les Français qui utilisent leurs appareils électroniques en plein vol risquent une amende salée

Avion : les Français qui utilisent leurs appareils électroniques en plein vol risquent une amende salée
Avion : les Français qui utilisent leurs appareils électroniques en plein vol risquent une amende salée !-© Getty images

Les Français qui voyagent en avion et qui utilisent leurs appareils électroniques en plein vol risquent une amende salée !

Les règles strictes imposées à tous les passagers d’avion : Ce que vous devez savoir

Si vous avez l’habitude de voyager en avion, vous savez certainement qu’il existe toute une liste préétablie d’objets autorisés ou interdits à bord. Sans oublier l’interdiction pour les passagers d’utiliser des appareils électroniques à bord de l’appareil.

Si les compagnies aériennes exigent à ce que tous les passagers mettent leur appareil électronique en mode en avion, c’est notamment pour éviter de perturber un vol, au décollage comme à l’atterrissage.

Ils sont également invités à ne pas entraver « à l’exercice des missions de sécurité du personnel navigant ». En cas de non-respect, l’amende encourue peut-être lourde.

« Le refus de se conformer à une instruction de sécurité donnée par le personnel navigant » est passible de sanctions.

Avion : les Français qui utilisent leurs appareils électroniques en plein vol risquent une amende salée.

Que ce soit l’un ou l’autre de ces trois actes, l’amende encourue s’élève à 10 000 euros. Par ailleurs, le passager qui reçoit une sanction se voit « interdit d’embarquer pendant une période maximale de deux ans ».

Ces règles entrées en vigueur en 2022 durcissent les règles. Outre les 10 000 euros d’amende, une autre sanction pouvant atteindre 75 000 euros peut être infligée.

Elle s’applique lorsque « la sécurité d’un aéronef en vol par la destruction, la dégradation ou la détérioration volontaires d’un des éléments de l’aéronef ou du matériel de sécurité à bord » est compromise.

En cas de récidive, l’amende initiale de 10 000 euros et l’interdiction d’embarquer de deux ans peuvent être doublées.

Par conséquent, il est vivement recommandé aux citoyens français qui prévoient de prendre l’avion de se conformer scrupuleusement aux règles établies par les compagnies aériennes. Non seulement leur sécurité est en jeu, mais aussi leur portefeuille.