in

Avant les fêtes, ces deux femmes volent 1200€ de langoustes dans une grande surface

Avant les fêtes, ces deux femmes volent 1200€ de langoustes dans une grande surface
© Pinterest

Avant les fêtes de Noël et de la fin d’année, ces deux femmes volent 1200€ de langoustes dans une grande surface. Les détails.

Les langoustes sont incontestablement les stars des menus festifs et ostentatoires. La rareté de produits de bonne qualité justifie leur prix prohibitif à tel point que certaines personnes n’hésitent pas à en voler. Malencontreusement, les choses ont pris une autre tournure. Ces deux femmes volent 1200€ de langoustes dans une grande surface avant d’être interpellées par les agents de sécurité des lieux.

Elles dérobent 37 paquets de langoustes dans un supermarché et se font attraper !

Comme si de rien n’était, deux femmes de 37 ans et 48 ans ont chargé 37 paquets de langoustes dans deux sacs isothermes bien remplis, avant de prendre illico la direction de la sortie sans achat.

Si elles espéraient passés inaperçues, pas de bol. Elles n’ont pas échappé aux agents de sécurité de l’hypermarché Auchan, à Porte d’Espagne. Ces derniers les ont attrapés la main dans le sac, découvrant ainsi cette tentative avérée de vol.

Elles avaient respectivement 18 et 19 barquettes chacune, pour un préjudice total de près de 1 200 euros, soit plus précisément 1180,60 euros. Alertées, les autorités se sont immédiatement rendues sur place.

Incriminées pour des faits similaires dans une partie du Sud de l’Hexagone ( à Béziers, à Montpellier) et jusqu’à la Jonquera, les deux femmes ont été déférées devant le parquet de Perpignan.

« Elles seront jugées et devront répondre de leurs actes le 25 mai 2023, devant le tribunal de Perpignan« , peut-on lire dans les colonnes du portail Actu.

Auchan Perpignan a porté plainte pour « vol en réunion ».

Sinon, elles avaient été contraintes de régler le montant des crustacés volés. Elles avaient non sans surprise pu s’en acquitter sans problèmes.

Elles ont par ailleurs, dû dédommager le magasin puisque les langoustes ne pouvaient plus être remises en rayon sachant qu’ils s’agissent de denrées périssables.

Ces dernières peuvent devenir dangereuses, du fait de son instabilité microbiologique, lorsque la température de conservation n’est pas bien contrôlée.

Ceci en vue de préserver la santé des consommateurs et d’éviter les toxi-infections alimentaires (TIAC) dues à un micro-organisme.

Les faits ont eu lieu le samedi 10 décembre dernier. Dans la foulée, Auchan Perpignan a également porté plainte pour « vol en réunion ».