in

Autoroutes : forte augmentation du tarif des péages, malgré les super-profits des concessionnaires

Autoroutes : forte augmentation du tarif des péages, malgré les super-profits des concessionnaires
Autoroutes : forte augmentation du tarif des péages, malgré les super-profits des concessionnaires !-© PIXABAY

Comme on peut lire dans les colonnes de « Le Canard Enchaîné », un rapport faisant état de la sur-rentabilité des concessionnaires aurait été enterré par Bruno Le Maire. Les péages ne devraient alors pas augmenter mais plutôt baisser…

Pourquoi cette forte augmentation du tarif des péages, malgré la folle rentabilité des concessionnaires d’autoroutes ? On vous explique tout dans les prochaines lignes de notre article.

« Une rentabilité très supérieure à l’attendu qui va contre le principe de rémunération raisonnable »

« Une rentabilité très supérieure à l’attendu […] qui va contre le principe de rémunération raisonnable », est-il indiqué. 12% de rentabilité sur les 2/3 du réseau routier. Soit presque 5 points de plus que le niveau visé « par l’État et par les sociétés concessionnaires d’autoroutes lors de la privatisation, en 2006, à savoir 7,67% », note l’hebdomadaire.

TotalÉnergies est parvenu à faire 17,3 milliards d’euros de bénéfices les neuf premiers mois de 2022 : un niveau encore jamais réalisé par une entreprise française.

Au premier semestre 2022, Vinci, maison mère de VinciAutoroutes a enregistré 1,9 milliard de bénéfices.

« Ce rapport avait été commandé par le gouvernement suite à la décision de l’État, dans le projet de loi de finances 2020, d’indexer partiellement sur l’inflation la taxe d’aménagement du territoire payée notamment par les sociétés d’autoroute« , a fait savoir le Ministère de l’Economie auprès de nos confrères de OuestFrance.

« L’objectif était de les faire contribuer au financement des projets d’infrastructures, sans augmenter le coût des péages et sans augmenter les impôts pour les Français​ ».

Autoroutes : forte augmentation du tarif des péages !

« Pour combler le faible déficit à venir de notre système des retraites« , assénait Mathilde Panot, face au ministre macroniste Olivier Véran et Jordan Bardella (RN) ce 24 janvier dernier, le gouvernement préfère protéger les gros au détriment des plus petits. « L’argent n’est pas magique, affirme-t-elle. Il est à chercher dans les bonnes poches ! »

Comme chaque 1er février de l’année, les péages augmentent (sauf en cas de gel des tarifs). Les automobilistes n’y échapperont pas cette année. Une hausse de 4,75 % des prix des péages est attendue d’ici quelques jours.

Selon l’hebdomadaire satirique dans son édition du 25 janvier 2023, « les péages auraient au contraire dû baisser« . Selon le ministère, « aucune des pistes envisagées par le rapport, dont celle d’une baisse massive du tarif des péages, ne tient juridiquement ».