in

Attention, la smartwatch surprise qui arrive dans votre boîte aux lettres est un piège ! Ne l’allumez surtout pas !

Attention, la smartwatch surprise qui arrive dans votre boîte aux lettres est un piège ! Ne lallumez surtout pas !
Attention, la smartwatch surprise qui arrive dans votre boîte aux lettres est un piège ! Ne l'allumez surtout pas !-© Shutterstock

Attention, la smartwatch surprise qui arrive dans votre boîte aux lettres est un piège ! Ne soyez surtout pas tenter de l’allumer ! Ces montres connectées ont pour but de vous espionner.

Attention, la smartwatch surprise qui arrive dans votre boîte aux lettres est un piège ! Ne l’allumez surtout pas !

Il s’agit notamment de la montre connectée Smartwatch D18, utilisée pour le sport.

Une fois activée, elle se synchronise avec le réseau Wi-Fi le plus proche, se connecte aux téléphones et collecte principalement des données du genre calories brûlées, le nombre de pas effectués, le suivi du sommeil, les alarmes et même les rappels de SMS.

L’US Army a souligné dans son communiqué de « ne surtout pas l’allumer » et de « signaler tout incident au service de contre-espionnage ou au responsable de la sécurité ».

Ce cadeau empoisonné cible notamment les militaires américains dont les membres de l’US Navy ainsi que de la Marine américaine. Comme expliqué par L’US Army, ceux qui l’utiliseraient donneraient sans s’en rendre compte accès à des informations confidentielles.

Tout paraît indiquer que nous sommes face à une tentative de contre-espionnage. Des cas similaires ont également été rapportés en France, où des membres du contre-espionnage ont été identifiées en utilisant le même principe.

L’US Army met en garde contre la présence possible de logiciels malveillants intégrés dans la smartwatch envoyée aux militaires.

Ces logiciels pourraient permettre à l’expéditeur d’accéder aux données stockées, particulièrement des informations bancaires, des contacts et des informations sur les comptes tiers.

Les pirates pourraient aussi prendre le contrôle du micro et de la caméra du téléphone connecté, est-il détaillé sur bfmtv.com.

Des cas similaires en 2018…

Rappelons qu’en 2018, les médias ont déjà dévoilé que l’application de sport Strava, qui enregistre les parcours des utilisateurs, avait permis de localiser précisément des bases militaires américaines en Afghanistan, en Irak ainsi qu’en Syrie rien qu’en exploitant les données des soldats.

« Les nouveaux arrivants militaires ne gagnent pas beaucoup d’argent, donc recevoir une montre connectée gratuite par la poste serait très excitant pour beaucoup d’entre eux », commente Rick Holland, vétéran de l’US Army et expert en cybersécurité.