Assurance-vie : voici pourquoi certains vont se frotter les mains

Assurance-vie : voici pourquoi certains vont se frotter les mains
© PEXELS

Assurance-vie : découvrez pourquoi certains vont-ils se frotter les mains. Le point à travers nos prochaines lignes.

Le taux du Livret A sera doublé d’ici le début du mois d’août, va-t-on aussi vers une amélioration des performances de certains contrats d‘assurance-vie : voici pourquoi certains vont se frotter les mains.

Les détenteurs du Livret A, du LDDS ou encore du LEP avaient récemment de quoi se frotter les mains. Bientôt comme précisé plus haut, les taux de rendements de ces placements vont être revalorisés.

Assurance-vie : peut-on espérer une amélioration des performances de certains contrats ?

A partir du 1er août 2022, le taux de rémunération du Livret sera remonté à 2%, conformément à la proposition faite par le gouverneur de la Banque de France.

Celui du LEP va grimper à 4,6%. Dans un cas comme dans l’autre, cette revalorisation n’est pas suffisante pour compenser l’inflation, prévue à 5,8% en France, en juin, précise Le Progrès.

Cela n’aura-t-il pas de quoi faire envier les détenteurs d’assurance-vie? Peut-être pas, fait savoir la banque en ligne Boursorama.

« Si l’Etat n’est pas responsable de la conjoncture économique, celle-ci pourrait tout de même entraîner une hausse des taux pour certains contrats d’assurance-vie ». Cette fois, c’est la Banque centrale européenne qu’il faut potentiellement remercier.

C’est la première fois depuis 2011 que la Banque centrale européenne a procédé à une hausse des taux directeurs de 0,50%. C’est en quelque sorte une tentative de reprise en main de l’inflation constatée sur l’ensemble de la zone euro.

Est-ce une si bonne idée de passer de l’assurance-vie au Livret A ?

Une telle mesure a évidemment de nombreux impacts. Elle peut être brutale pour certains durement endettés. Mais elle peut également faire la joie d’autres épargnants français.

La hausse des taux de la BCE, rapporte Boursorama, impactera sur l’assurance-vie des Français du moins, pour ceux qui ont opté pour les fonds en euros.

La hausse va être progressive… Et moins rapide que celle des taux d’intérêts obligataires.

Certains pourraient être tentés de profiter de la hausse des taux de rendement de produits à l’instar du Livret A pour faire transiter les fonds placés sur un contrat d’assurance-vie. Est-ce une si bonne idée que cela ?

De tels arbitrages pourraient mettre en difficulté bien des assureurs et les pousser à bloquer de telles opérations comme le prévoit la loi Sapin 2. Vous êtes ainsi fixés !