in

Arnaque : elle s’est fait voler 1 950€ sur son compte bancaire alors qu’elle n’utilise pas Internet

Arnaque : elle sest fait voler 1 950€ sur son compte bancaire alors quelle nutilise pas Internet
Arnaque : elle s’est fait voler 1 950€ sur son compte bancaire alors qu’elle n'utilise pas Internet !- © Getty images

Sa banque ne lui a même pas averti de ce piratage.

Cette femme âgée victime d’une arnaque, elle s’est fait voler 1 950€ sur son compte bancaire bien qu’elle n’utilise pas Internet. Retour sur son histoire.

« On m’a dit que j’avais trop attendu, mais je ne le savais pas avant ! »

Nicole Montel indique ne pas comprendre pourquoi elle n’a pas été prévenue…

C’était le 26 octobre 2022 qu’elle en a eu connaissance alors que le virement frauduleux remonte depuis le 10 octobre. Nicole passe alors à l’agence de Saint-Astier pour dénoncer ce vol, établissement où elle a son compte.

« On m’a dit que j’avais trop attendu, mais je ne le savais pas avant ! », déplore-t-elle. La banque lui a recommandé plutôt d’appeler une plateforme s’occupant de la fraude en ligne. Nicole décide de porter plainte à la gendarmerie.

Arnaque : elle s’est fait voler 1 950€ sur son compte bancaire alors qu’elle n’utilise pas Internet !

« J’ai appris qu’on m’avait volé 1 950€ quand j’ai reçu mon décompte par la Poste. J’ai vu que cela c’était passé sur le web, alors que je n’ai pas Internet. », Raconte cette habitante de Neuvic, en Dordogne.

« Je paie pourtant une assurance pour vol de 4,82 € par mois », confie la septuagénaire. Pourquoi la banque ne nous défend pas contre les voleurs », soupire la cliente du Crédit agricole.

La banque lui annonce qu’elle ne sera pas remboursée puisque le vol avait eu lieu via une procuration confiée à son frère. Ce dernier s’occupait de Nicole lorsqu’elle était hospitalisée.

Mais « Je ne lui ai pourtant pas donné le code de la carte bancaire », s’étonnait Nicole. Ce 12 janvier, la septuagénaire reçoit une lettre du service réclamation du Crédit Agricole qui nie toute responsabilité.

La faute est évidemment renvoyée au frère de la victime « qui a été la cible d’un fraudeur, véritable coupable de votre préjudice ». Il aurait été prévenu du vol comme étant détenteur de la procuration.

Nos confrères de « Sud Ouest » ont sollicité la direction du Crédit agricole Charente Périgord sur le cas de Nicole mais elle n’a pas souhaité répondre au nom du secret bancaire.

Nicole Montel aurait aux dernières nouvelles, eu la promesse orale d’un remboursement.