in

Arnaque : des sommes astronomiques piratées aux clients, cette banque française refuse de prendre ses responsabilités

Arnaque : des sommes astronomiques piratées aux clients cette banque française refuse de prendre ses responsabilités
© PIXABAY

Arnaque : des sommes astronomiques piratées aux clients, cette banque française refuse de prendre ses responsabilités. Les détails.

Les faits ont eu lieu cette fin 2021. Ce sont près d’une centaine de clients de la banque qui se faisaient débiter des sommes sur leur compte bancaire. Le préjudice total dépasserait les 360 000 €. La banque rejette la faute sur ses clients. Arnaque : des sommes astronomiques piratées aux clients, cette banque française refuse de prendre ses responsabilités. Elle ne veut pas rembourser les victimes.

« L’enseigne s’évertue à rejeter la faute sur ses clients. »

Les pirates auraient selon le témoignage d’une victime, réussi à ajouter un nouveau bénéficiaire dans le menu « virements », et à transférer de l’argent sur un compte étranger.

Cela pourrait bien s’expliquer par le fait que la banque LCL ne réclame pas l’authentification forte pour valider l’ajout d’un bénéficiaire. Elle est d’ailleurs la seule banque française à ne pas la faire.

Certaines victimes ont porté plainte, et réclamé le remboursement auprès de la banque. Refus catégorique de LCL à y répondre favorablement. La raison ?

Parce que tout simplement « le virement a été validé grâce à des données de sécurité personnalisées, et que si les pirates ont réussi à les détenir, c’est que les clients ont fait preuve de négligence« , réagit la banque.

Le 21 janvier 2022, un autre client de LCL raconte avoir été victime de la même arnaque, avec un mode opératoire similaire. Les victimes s’enchaînent…

« La seule [chose] que LCL me répond est, tout simplement, que c’est moi qui aie divulgué les identifiants d’accès en ligne. », témoigne la personne concernée.

« Je peux vous affirmer que je n’ai jamais divulgué mes codes d’accès à personne. Je suis un ingénieur informaticien et j’applique les mesures de sécurité de manière très stricte. », assurait-il.

Contacté par nos confrères, Michel Guillaud, président de France Conso Banque, estime que LCL est en tort : 

« La responsabilité de LCL est clairement établie, même si pour l’instant l’enseigne s’évertue à rejeter la faute sur ses clients. »,estime Michel Guillaud, président de France Conso Banque.

Certains clients révèlent avoir obtenu gain de cause après de multiples relances.

L’association de consommateurs compte désormais réunir ses plus de 100 victimes au sein d’un collectif afin d’assigner LCL en justice.

De nombreux clients assurent avoir finalement obtenu gain de cause, après plusieurs relances auprès du service fraudes de la banque.