Arnaque : cet homme perd 321 points sur son permis de conduire, la suite est tout simplement hallucinante !

Arnaque : cet homme perd 321 points sur son permis de conduire la suite est tout simplement hallucinante !
© iStock

Alerte arnaque : cet homme perd 321 points sur son permis de conduire, la suite, vous ne l’imaginez pas ! C’est tout simplement hallucinant !

Arnaque : cet homme perd 321 points sur son permis de conduire, la suite est tout simplement hallucinante puisque son permis ne lui a pas été retiré ! Comment est-ce possible ? Comment une telle chose a-t-elle pu échapper aux autorités ?

Arnaque aux infractions routières : il perd 321 points sur son permis et continue toujours à rouler !

Cet automobiliste a tout simplement profité d’une faille dans le système pour mettre en place ladite arnaque. La Garde civile espagnole est tombée des nues lorsqu’elle a pris connaissance de cette étonnante arnaque aux infractions routières.

De nationalité arménienne, ce motard de la région de Valence avait mis en place un système qui lui permet de prendre à sa charge les amendes des autres conducteurs comme relaté dans les colonnes du journal espagnol El Pais, ce 17 août dernier.

Cet homme de 28 ans a profité d’une faille du système pour accumuler des centaines d’infractions. Autant d’infractions sans que celles-ci n’aient de conséquences sur la validité de son permis de conduire.

Dans ses publicités sur Internet, la personne en question s’engageait à se déclarer coupable du délit routier d’autres individus en échange d’une rétribution qui va généralement entre 75 à 200 euros par point assumé en plus du montant de l’amende.

Un automobiliste en infraction n’avait en effet qu’à solliciter l’escroc pour que ce dernier se déclare coupable à sa place.

Il indique alors avoir été au volant du véhicule ce jour-là et reçoit la notification de l’amende. Profitant d’un bug informatique, cette arnaque a pu tenir durant plusieurs mois.

De ce fait, l’escroc cumulait à son actif, les infractions avec aucun impact sur son permis. Il s’était vu retirer 321 points sur celui-ci… Soit à peu près ce que peut perdre une trentaine de conducteurs pendant toute leur vie.

Les autorités disent ne rien comprendre de cette faille du système.

Les autorités espagnoles n’ont toujours pas compris comment cette faille a pu se produire.

« On se pose tous la question », a fait savoir une source proche du dossier auprès du journal. Outre les particuliers, l’arnaqueur prenait aussi en charge des amendes infligées à des véhicules d’entreprises dans lesquelles il n’avait jamais exercé.

Selon la Garde civile, 91 personnes font aujourd’hui l’objet d’une enquête pour les mêmes faits.