in ,

Arnaque aux impôts : comment reconnaître les malfaiteurs ?

arnaque-aux-impots-comment-reconnaitre-les-malfaiteurs

Actuellement, les fraudeurs ont découvert de plus en plus de techniques et cette fois, il s’agit de l’arnaque aux impôts. Et que ce soit vos comptes CPF, faux banquiers ou des faux SMS, ils trouvent toujours des moyens de se réinventer pour saboter les comptes bancaires français. Découvrons dans cet article comment ces malfaiteurs font pour faire semblant d’être des inspecteurs des impôts.

Les techniques des arnaqueurs

Leur processus est bien établi, et si les personnes âgées sont leur cible préférée, même les plus férus de technologie peuvent être inclus. En effet, cette nouvelle arnaque repose sur un simple appel téléphonique.

Lorsqu’une victime potentielle décroche le téléphone, elle entend quelqu’un prétendre être un inspecteur des impôts d’un centre près de chez lui. L’escroc a alors expliqué à la personne qu’elle commettait un « délit fiscal ».

Mais quel est le but des fraudeurs ? En fait, leur objectif ici est de faire pression. Pour cela, l’interlocuteur n’hésite pas à utiliser un ton malveillant et même à émettre la menace de deux ans de prison. À ce stade, il peut être difficile de réaliser qu’il s’agit d’une arnaque, car vous pouvez facilement céder à la pression. Toutefois, il existe à présent des indices pour démasquer ces arnaqueurs.

Arnaque aux impôts : soyez vigilant quand vous entendez cette phrase

Alors, lors de l’appel, l’arnaqueur demandera de l’argent à l’interlocuteur ainsi que ses coordonnées bancaires. En effet, c’est là le piège. D’ailleurs, comme le rappelle France Bleu, les services fiscaux ne demandent jamais le numéro de carte bancaire de l’usager, encore moins le numéro de téléphone.

Cela dit, lorsque vous entendez cela, vous devez raccrocher et ne pas répondre à l’appel afin de ne pas tomber dans leur piège. Il est également possible de signaler des numéros sur la plateforme anti-spam 33 700 par voix et SMS.