in

Arnaque au compte personnel de formation : ils vous racontent leurs déboires !

Arnaque au compte personnel de formation : ils vous racontent leurs déboires !
© France Inter

Arnaque au compte personnel de formation : ils vous racontent leurs déboires ! On vous rapporte tout dans les lignes qui suivent…

Plusieurs habitants de Haute-Garonne relatent comment ils ont été dupés par l’arnaque au compte personnel de formation : ils vous racontent leurs déboires !

« Tout a démarré par un message sur mon portable où il était écrit que je devais utiliser mon CPF dans les prochaines 48 heures sinon je perdais tout » !

Des milliers d’individus sont en effet harcelés par SMS, par mail ou par téléphone (Des numéros de fixe en tous genres ou des appels provenant de portable) par des interlocuteurs qui frôlent le harcèlement et, qui les poussent fortement à utiliser leurs euros cumulés sur leur Compte personnel formation (CPF).

Cet outil, géré par la Caisse des dépôts, permet en effet à toutes personnes de prétendre à une formation de par un capital financier cumulé lors de ses différents emplois. Cette manne financière a sans grande surprise, attiré son lot  d’arnaqueurs.

En Haute-Garonne par exemple, des dizaines de personnes ont eu le malheur de faire confiance à ses escrocs.

«J’ai manqué de rater votre appel tellement je suis harcelée par des numéros en tous genres», confie l’une d’entre elles avant de revenir sur sa mésaventure.

« Tout a démarré par un message sur mon portable où il était écrit que je devais utiliser mon CPF dans les prochaines 48 heures sinon je perdais tout », raconte Laura, une femme d’à peu près 60 ans. Elle suit le lien.

Très rapidement, une femme l’a contacté pour lui inviter à réserver une formation. Elle lui demande son numéro de sécurité sociale et autres informations personnelles.

« Je suis à la retraite dans un an alors je lui ai demandé si je pouvais plutôt transférer ces 3 140 euros à mon fils qui en a plus besoin que moi », poursuivait la victime encore remuée par cette histoire.

Son interlocutrice lui convainc qu’il est reste possible de transférer les fonds. Que nenni ! Sentant l’entourloupe, Laura retourne cet appel sur la plateforme.

« Là, heureusement pour moi, j’ai pu tout annuler, en me connectant, j’ai découvert qu’elle m’avait inscrite à une formation de manager et que mon argent avait été débité », témoignait-elle.

« Elle a profité de ma vulnérabilité alors que je ne faisais que penser à l’avenir de mon fils », rajoute-t-elle écœurée.

Thomas a perdu 1800 euros

Quelques semaines, Thomas a été appelé pour la même raison : utiliser son CPF. « Je ne savais même pas trop ce que c’était, j’étais méfiant mais elle m’a rassuré, m’a aiguillé pour m’inscrire« , commençait-il par raconter.

« J’ai demandé des informations et ensuite si je pouvais m’inscrire pour une formation dans un domaine précis, elle m’a répondu que non, que je ne pouvais l’utiliser que pour une formation en langues », continue le jeune homme.

Son CPF a été malencontreusement débité de 1 800 euros pour 11 h de cours d’italien par téléphone. Échaudé par cette expérience « douteuse », il a décidé de ne plus répondre à aucun démarcheur.

« Les escrocs ont une capacité d’adaptation remarquable, ils s’adaptent en permanence et décèlent rapidement les failles d’un système », indique Jean-Jacques Latour, responsable expertise chez cybermalveillance.gouv.fr.

Fin 2020, la caisse des dépôts, gestionnaire du CPF faisait constat de plus de 10 millions d’euros de préjudices liés à ces escroqueries.