in

Anne-Sophie Lapix écartée par le président Emmanuel Macron ? La vérité éclate…

Anne-Sophie Lapix écartée par le président Emmanuel Macron ? La vérité éclate...
Anne-Sophie Lapix écartée par le président Emmanuel Macron ? La vérité éclate... © France 2

Anne-Sophie Lapix écartée par le président Emmanuel Macron ? La vérité éclate enfin… La journaliste star du 20H de France 2 met les pendules à l’heure. On vous rapporte tout.

«Anne-Sophie Lapix n’a pas que des amis à l’Elysée » !

Les bruits qui circulent au sein des couloirs de l’Élysée suggèrent que le président de la République porterait une préférence envers certains journalistes. Le service public serait loin d’avoir les faveurs du mari de Brigitte Macron.

« Il a ses têtes, oui, avait déjà confirmé une source auprès du Parisien. Anne-Sophie Lapix n’a pas que des amis à l’Elysée, où son style est loin de faire l’unanimité… », poursuivait la source anonyme.

Interrogé sur ce « favoritisme », Emmanuel Macron indique n’avoir « jamais trié les journalistes pendant (s)on quinquennat. Je pense que démocratiquement c’est un problème », se défendait-il sur le plateau de C à vous avant le débat de l’entre-deux tours co-arbitré par l’épouse d’Arthur Sadoun.

Comme Anne-Sophie Lapix l’a confié auprès de Télé 2 semaines, le chef de l’Etat « ne se précipite pas sur le service public ». Ce dernier n’a d’ailleurs jamais caché ne pas apprécier le journal télévisé d’Anne-Sophie Lapix qu’il qualifie de « trop critique ».

« Il s’agit de son entourage selon ces ‘off’. Lui, je n’en sais rien, je l’ai interviewé seulement deux fois et n’ai pas ressenti d’animosité. Après, notre journal est ‘critique’ avec tout le monde et il le restera », assure la maman d’Aurélien et d’Esteban. C’est notre mission de service public ».

Anne-Sophie Lapix écartée par le président Emmanuel Macron ? La vérité éclate…

Garde-t-elle la même position aujourd’hui ? « Nos relations sont professionnelles et apaisées », répondait-elle au quotidien francilien à quelques jours de la rentrée.

« Nous avons quand même fini par le recevoir pendant la campagne présidentielle, à quelques jours du deuxième tour », continue la journaliste.

La quinquagénaire a fait l’objet de nombreuses critiques depuis son arrivée au JT de France 2 il y a sept ans de cela.

« Je n’ai pas l’impression d’être violente en interview. Je veille à ne pas trop couper la parole car les téléspectateurs n’aiment pas ça », confesse-t-elle.

« Mais je suis parfois obligée de le faire, car une interview n’est pas une tribune. Elle sert à confronter les politiques avec leurs engagements, leurs promesses. Il faut relancer pour chercher des explications. Je travaille à gommer toute ironie car celle passe mal dans un JT », conclut la présentatrice du 20h.