Amende de 375 euros et retrait de 6 points sur votre permis de conduire !

amende-de-375-euros-et-retrait-de-6-points-sur-votre-permis-de-conduire

La prudence est la principale réflexion à adopter dans la conduite d’un véhicule si on ne veut pas risquer une amende. Cependant, il pourrait vous arriver de commettre une infraction par maladresse. Un petit délit qui vous coûtera 375 euros et le retrait de 6 points sur votre permis.

De quelle infraction s’agit-il ?

Sur la route, vous pouvez sans le savoir enfreindre le code de la route. Attitude pouvant mettre en danger notre vie et celle des autres usagers, notamment les piétons. C’est pourquoi, les passages pour piétons sont installés afin qu’ils puissent traverser la chaussée en toute sécurité.

Manifestés par de larges bandes rectangulaires blanches, ces passages servent aussi d’avertissements aux automobilistes. Alors, si un conducteur ne respecte pas ce droit de passage, qu’arriverait-il ?

De lourdes conséquences pour l’infraction au passage piéton

Les piétons, considérés comme vulnérables par rapport aux véhicules circulant sur la voie publique, bénéficient de plusieurs droits liés au code de la route. Surtout s’ils souhaitent traverser par le passage piéton. Pourtant, certains conducteurs ne respectent pas ce droit au passage. Cependant, ces gestes peuvent leur coûter cher.

En effet, selon l’article R415-11 du code de la route, publié sur le site legifrance.gouv.fr, tout conducteur doit céder le passage à un ou des piétons s’engageant à traverser la chaussée. Ou à ceux qui manifestent cette intention en circulant dans une aire piétonne ou zone de rencontre. Par ailleurs, si c’est nécessaire, les conducteurs devraient même s’arrêter.

En cas d’infraction, le conducteur encourt une amende de 135 euros de 4ᵉ classe, pouvant être portée à 375 euros. De plus, cette contravention déduira 6 points de son permis de conduire. Enfin, les conducteurs reconnus coupables de cette infraction s’exposent à des peines supplémentaires d’interdiction de conduire pouvant aller jusqu’à trois ans.

D’autres dérogations entrant une amende de 4ᵉ classe

Tout automobiliste risque une amende (retrait de point, suspension de permis de conduire, immobilisation de véhicule…) suivant la gravité du délit. Ainsi, les contraventions de quatrième classe sont les plus courantes où une amende forfaitaire de 135 € survient. Voici quelques exemples.

  • Ne pas s’arrêter au feu rouge : outre une amende forfaitaire de 135 euros, le permis de conduire peut être révoqué de 4 points et retiré pendant 3 ans.
  • Conduite sans carte grise : l’article R322-5 du code de la route impose à tout propriétaire de véhicule automobile d’être titulaire d’un certificat d’immatriculation. Un document à soumettre aux forces de l’ordre durant un contrôle routier. À part une amende de 135 €, le défaut de présentation de la carte grise peut entraîner l’immobilisation du véhicule.
  • Conduite sans plaques d’immatriculation ou illisibles : afin d’identifier un véhicule, les plaques d’immatriculation doivent être correctement apposées sur le véhicule et parfaitement lisibles et visibles. Dans le cas contraire, le conducteur se verra infliger une amende forfaitaire de 135 euros et risquera l’immobilisation du véhicule.