in

Amel Bent : son secret bien gardé révélé sur France 2 !

Amel Bent : son secret bien gardé révélé sur France 2 !
© France 2

La célèbre chanteuse, de passage sur le plateau de 20 h 30 Le Dimanche, a surpris ses fans. Amel Bent : son secret bien gardé révélé sur France 2. Les détails dans les prochaines lignes.

En voilà une nouvelle facette d’Amel Bent encore méconnue du grand public. En pleine promotion de son tout dernier album intitulé « Vivant« , la jurée emblématique de The Voice, principale invitée de Laurent Delahousse pour cette belle soirée de dimanche, décide de faire une surprenante confidence sur sa passion. Amel Bent : son secret bien gardé révélé sur France 2.

« Je suis hypersensible et tout me tient très vite à cœur« 

Pour présenter sa nouvelle création artistique intitulée « Vivant ». La pétillante brune qui attend son troisième enfant a chanté un titre en plein direct sur France 2. Un moment très fun qu’elle a passé avec les fidèles téléspectateurs de la seconde chaîne.

Si Amel Bent a tout fait pour éviter d’aborder le sujet concernant le cancer de poumon de son collègue de The Voice, Florent Pagny, elle s’est complètement laissée aller en parlant de sa vie privée.

La chanteuse qui se définit comme bavarde ne s’est pas du tout retenue lorsque Laurent Delahousse a parlé de sa passion en dehors de la musique.

Dans une entrevue accordée à Canal +, la femme de Patrick Antonelli a déjà livré une information sensible sur sa personnalité.

« Je parle trop« , reconnaissait-elle. Et cela n’a pas sans raison. « Je suis hypersensible et tout me tient très vite à cœur« , se justifiait-elle.

« Je suis configurée normalement pour ne plus faire d’erreur de débutante, c’est-à-dire, d’aller sur des sujets où je n’ai pas envie d’aller« , expliquait-elle par la suite.

Dans certaines circonstances, il lui serait impossible d’arrêter de parler. « J’ai tout le temps besoin de dire ce que je ressens, d’extérioriser, ça s’appelle être pipelette hein« .

« J’adore… La psychopathie ».

C’est certainement ce qui s’est passé ce soir-là, sur le plateau de 20 h 30 Le Dimanche.

« C’est vrai que j’adore les serials killers et les sujets qui touchent la psychopathie, a-t-elle reconnu.

« La façon dont les enquêteurs étudient le profil des criminels m’intrigue toujours. J’apprécie leur manière de faire », a-t-elle conclu.