in

Amazon : « un peu plus de 18 000 postes supprimées », l’Europe concernée !

Amazon : un peu plus de 18 000 postes supprimées, lEurope concernée !
Amazon : "un peu plus de 18 000 postes supprimées", l’Europe concernée !- © Getty images

Amazon : « un peu plus de 18 000 postes supprimées », l’Europe concernée ! La rédaction d’Il Est Encore Temps vous donne toutes les infos !

La vague de licenciements qui va toucher le groupe américain de commerce en ligne sera plus élevée que prévu. Si elle devait au départ se limiter qu’à 10 000, elle rapproche dès lors du double de l’estimation qui avait été donnée. Amazon : « un peu plus de 18 000 postes supprimées », l’Europe concernée !

Amazon procède au licenciement le plus important de toute son histoire, plus de 18000 emplois supprimés !

C’est ce mercredi 4 janvier 2022 que le patron d’Amazon a annoncé la réduction de personnel la plus massive de l’histoire de l’entreprise sise à Seattle, aux Etats-Unis.

Comme indiqué par son directeur général, Andy Jassy, l’entreprise « prévoit de supprimer un peu plus de 18 000 postes ». L’Europe est également concerné par ce plan de licenciement.

« L’examen de notre planification annuelle (…) a été plus difficile cette année compte tenu de l’incertitude économique et du fait que nous avons embauché massivement au cours des dernières années », explique le groupe de distribution.

Face à l’explosion de la demande durant la pandémie de Covid-19, Amazon a assurément doublé son personnel mondial entre la période qui s’étalait au début 2020 et début 2022.

A la fin du mois de septembre, 1,54 million de personnes travaillent pour l’entreprise. A cela s’ajoutent les travailleurs saisonniers recrutés en période d’activité accrue, comme les fêtes de fin d’année.

Amazon a en effet vu son bénéfice net réduire de 9 % sur un an au troisième trimestre 2022. « Et, pour le dernier trimestre, il anticipait en novembre une croissance anémique au regard de ses standards ». C’est en février que le groupe annoncera ses résultats annuels.

« Amazon a résisté à des économies incertaines et difficiles dans le passé, et nous continuerons à le faire », assure Andy Jassy.

« Ces changements nous aideront à poursuivre nos opportunités à long terme avec une structure de coûts plus solide (…)», poursuit-il.

Les magasins physiques seront principalement touchés.

Pour l’instant, la répartition de ces suppressions d’emplois reste encore méconnue.

Les salariés concernés « ou leurs représentants, le cas échéant, en Europe » seront, comme indiqué par le dirigeant du groupe, contactés par la société le 18 janvier.

Ces licenciements toucheront notamment les magasins physiques de l’entreprise, incluant Amazon Fresh et Amazon Go, et certains services internes, comme les ressources humaines.