in

Allocation de soutien familial : voici qui est concerné par la revalorisation de 50%

Allocation de soutien familial : voici qui est concerné par la revalorisation de 50%
© iStock

Allocation de soutien familial : voici qui est concerné par la revalorisation de 50%. Le point dans nos prochaines lignes.

Selon les chiffres de l’INSEE en 2018, « 41 % des enfants mineurs en famille monoparentale vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire ». Pour soutenir et renforcer le pouvoir d’achat des familles monoparentales, l’Etat a décidé de revaloriser l’ASF dans les mois qui viennent. Allocation de soutien familial : voici qui est concerné par la revalorisation de 50%.

Allocation de soutien familial revalorisée de 50% : qui sont concernés ?

À partir du mois de novembre 2022, plus de 800 000 personnes vont pouvoir bénéficier de cette revalorisation.

Tandis que le « soutien des familles monoparentales fait partie des politiques prioritaires du gouvernement«, comme indiqué sur le site Service-public.fr, « l’ASF est une aide versée pour élever un enfant privé de l’aide de l’un ou de ses deux parents ».

Pour en bénéficier, il faut « vivre seul avec au moins un enfant à charge dont vous êtes le père ou la mère » ; Ceux ou celles qui ont « recueilli un enfant privé de l’aide d’un ou de ses deux parents » peuvent aussi toucher cette aide.

Si vous vivez seul avec au moins un enfant, et que vous remplissez ces cas de figure qui suivent, vous pouvez bénéficier de l’ASF. A savoir :

  • L’autre parent est décédé ou n’a pas reconnu votre enfant ;
  • Aucune pension alimentaire n’a été fixée à la charge de l’autre parent ;
  • L’autre parent est dans l’impossibilité de payer une pension alimentaire ;
  • Une pension alimentaire d’un montant inférieur à 122,93 € a été fixée et est payée par l’autre parent ;
  • La pension alimentaire fixée n’est pas payée, ou seulement en partie, par l’autre parent.
  • Le versement de cette aide s’arrête le mois du 20e anniversaire de l’enfant, si vous reprenez une vie commune (concubinage, Pacs, mariage) ou si vous n’assumez plus la responsabilité de l’enfant.

Ce coup de pouce ne vous sera plus attribué si vous n’effectuez pas les démarches judiciaires nécessaires pour obtenir une pension alimentaire.

« Si vous recueillez chez vous un enfant dont vous n’êtes ni le père, ni la mère », il vous est possible de reprendre une vie commune tout en continuant à percevoir cette allocation de soutien familial.

A combien va revenir votre ASF à partir de novembre ?

Si vous touchiez 122,92 euros mensuellement, vous percevrez dès ce novembre prochain, 184,38 euros par enfant à charge. Ce qui équivaut à une augmentation de 61,46 € tous les mois.

Si le montant de votre pension alimentaire perçue est inférieur à 122,93 euros, vous toucherez alors l’allocation de soutien familial différentielle. « La Caf ou la MSA vous verse un complément permettant d’atteindre 122,93 € ».

Si la différence est inférieure à 15 euros, l’ASF différentielle ne vous sera pas versée.