in

Alerte : le gouvernement va réduire ces aides pour les ménages français

Alerte : le gouvernement va réduire ces aides pour les ménages français
© iStock

Alerte : le gouvernement va réduire ces aides pour les ménages français. Voilà qui ne va pas arranger les choses ! Les détails !

Alerte : le gouvernement va réduire ces aides pour les ménages français, en pleine flambée des factures. L’équipe rédactionnelle d’Il est encore temps vous met au parfum.

Toute une série d’aides versées aux foyers qui entreprennent des travaux d’isolation de leur logement ont baissé depuis le 1er mai. Et pas qu’un peu…

Attention, ces aides du gouvernement aux ménages français vont considérablement baisser

Comme indiqué dans les colonnes du magazine Capital, « les primes et autres offres “Coup de pouce” adossées aux CEE (certificats d’économies d’énergie) , vont chuter de 20 à 30% en fonction des travaux engagés« .

Ce sera le cas par exemple pour l’isolation des sols (-32% d’aide environ), des toitures terrasses (-26%) ainsi que des réseaux d’eau chaude sanitaire (-21%).

Selon Hellio, la société spécialiste de la rénovation énergétique, « les primes versées pour l’isolation des murs vont chuter d’un tiers (soit de 33%) pour les logements chauffés à l’électricité et de plus de la moitié (58%) dans les logements chauffés au gaz ou au fioul.

Une baisse paradoxale, s’alarme Marina Offel, responsable des affaires publiques et juridiques du groupe et, qui intervient au moment où la maîtrise de l’énergie n’a jamais été aussi cruciale pour lutter contre la précarité, le dérèglement climatique et la hausse des prix de l’énergie”.

La baisse structurelle des primes CEE s’explique par l’important reliquat de CEE des énergéticiens pour la période précédente.

« En décembre dernier, ce stock représentait un peu plus de 10% des 2.500 TWh d’économie d’énergie à réaliser d’ici 2025« , indique Capital. Ce qui réduit d’autant leurs objectifs.

Ceci se ressent directement sur le niveau des primes qu’ils versent aux particuliers vu que leurs montants sont fonction du volume des économies d’énergie générées par les rénovations engagées, ainsi que du prix unitaire des CEE, extrêmement volatile.

Si la demande en CEE des obligés s’affaiblit à cause des stocks qu’ils détiennent, le cours va logiquement chuter. Ce qui réduit un peu plus le montant des aides tout en augmentant le prix des travaux pour les ménages.

« Au premier trimestre 2022, la demande en travaux d’isolation se serait ainsi repliée de près de 75% ».

Selon Effy, ce seul facteur prix serait à l’origine d’une diminution globale des primes de près de 40% sur 1 an.

Sur certains travaux d’isolation, le reste à charge des ménages a bondi de 75% sur la période”, fait savoir Audrey Zermati, directrice stratégie du groupe.

C’est pourtant l’un des travaux les plus plébiscités par les particuliers, depuis l’instauration du dispositif. Aujourd’hui, beaucoup de Français abandonnent ou remettent à plus tard leur projet de rénovation.

« Au premier trimestre 2022, indique toujours le magazine économique, la demande en travaux d’isolation se serait ainsi repliée de près de 75% ».

“Si le cours des CEE ne remonte pas significativement, cela va devenir très compliqué, tant pour les ménages que pour les acteurs économiques”, prévient Bastien Resse, directeur stratégie et relations extérieures de l’opérateur Enalia.

 

Back to Top