in

Alerte arnaque : « Ne cliquez pas sur le lien », avertit le gouvernement !

Alerte arnaque : Ne cliquez pas sur le lien, avertit le gouvernement !
Alerte arnaque : « Ne cliquez pas sur le lien », avertit le gouvernement ! -© Adobestock

Les escroqueries en ligne pullulent sur le web. En voici un auquel il faut faire très attention !

Alerte arnaque : le gouvernement avertit sur cette escroquerie de taille, « Ne cliquez pas sur le lien », peut-on lire.

Alerte arnaque : « Ne cliquez pas sur le lien » avertit le gouvernement

Il s’agit des arnaques aux vignettes Crit’Air. Ces escroqueries existent depuis 2017 et se sont particulièrement développées depuis la fin de l’année 2022.

« Si vous recevez un SMS, ignorez-le, ne cliquez pas sur le lien proposé et ne transmettez jamais vos cordonnées bancaires autre part que sur le site officiel https://www.certificat-air.gouv », alerte le ministère.

Le certificat qualité de l’air Crit’Air est LA vignette sécurisée, à coller sur le pare-brise du véhicule. Elle est obligatoire pour circuler dans les ZFE et est vendue au prix fixe de 3,72 euros.

L’instauration progressive des zones à faibles émissions (ZFE) contraint de plus en plus de Français à commander leur vignette « Crit’Air » sur Internet.

Les arnaqueurs en profitent pour se faire des victimes en envoyant des SMS ou en montant des sites internet frauduleux.

Les modes opératoires des escrocs

Les escrocs créent un faux site internet bien référencé qui reprend les codes visuels ainsi que la mise en page du véritable site officiel, sur lequel les victimes potentielles sont invitées à fournir leurs données bancaires.

D’autres utilisent la technique du « phishing » par SMS ou mail à partir de bases de données constituées illégalement afin de diriger la victime vers le site frauduleux.

« Parfois, après un premier appel, l’escroc téléphone à la victime en se faisant passer pour son banquier venu l’avertir qu’elle a été escroquée et lui demande accès à ses comptes pour soi-disant annuler la transaction », explique William Hippert, chef du Sirasco auprès de nos confrères de BFMTV.

Selon BFMTV, une personne a viré 10.700 euros sur un compte en Espagne, fin 2022, une autre 3000 euros en Lituanie.