in

Agirc-Arrco et CSG: vos pensions complémentaires vont baisser ou augmenter ce mois de mars, voici pourquoi.

Agirc-Arrco et CSG: vos pensions complémentaires vont baisser ou augmenter ce mois de mars, voici pourquoi.
Agirc-Arrco et CSG: vos pensions complémentaires vont baisser ou augmenter ce mois de mars, voici pourquoi! - © Adobestock

Votre retraite complémentaire Agirc-Arrco est en effet soumise aux prélèvements sociaux obligatoires déterminés en fonction de votre dernier avis d’impôt sur le revenu (revenu fiscal de référence et nombre de parts).

Alors que les pensions de retraites de base ont toutes augmenté de 0,8% depuis le 1er février 2023, vous risquez d’être surpris en consultant votre compte en banque le mois prochain. Agirc-Arrco et CSG : attention, vos pensions complémentaires vont soit baisser soit augmenter ce mois de mars. On vous explique.

Mise à jour du taux de prélèvement de la CSG.

Comme chaque début d’année, l’Agirc-Arrco, en charge de la retraite complémentaire de 13 millions de Français, met à jour le taux de prélèvement de la CSG.

Le taux de CSG rappelle le site notretemps.com, varie en fonction d’une part du revenu fiscal de référence (RFR) et d’autre part, du nombre de parts de quotient familial.

Agirc-Arrco et CSG: vos pensions complémentaires vont baisser ou augmenter ce mois de mars

Seuls les retraités affiliés à l’Agirc-Arrco dont les revenus ont augmenté pourraient voir leur taux de CSG augmenter et par conséquent, leur retraite complémentaire baisser.

Ceux dont les revenus ont baissé pourraient quant à eux, voir leurs taux de CSG baisser et alors, leur pension augmenter.

Si votre taux de CSG a augmenté, vos retraites du mois de janvier et février ont été versées sans considérer cette hausse. La régularisation ne sera alors effectuée que lors du paiement de votre retraite du mois de mars.

Vous constaterez alors une diminution de son montant qui s’explique notamment par la prise en considération des prélèvements sociaux applicables en 2023 ainsi que de la régularisation des mois de janvier et février.

Dès avril prochain, « seuls les prélèvements sociaux dus pour le mois en cours seront déduits de votre retraite complémentaire Agirc-Arrco », précise agirc-arrco.fr.

Si par contre, votre taux de CSG a baissé, vous recevrez ce février « un virement bancaire correspondant au remboursement des cotisations sociales prélevées en trop sur vos retraites des mois de janvier et février ».

A partir de mars, votre retraite devrait augmenter puisque les prélèvements sociaux applicables en 2023 y seront déduits.

Consultez votre décompte de paiement depuis votre espace personnel Agirc-Arrco ou sur celui de votre caisse de retraite.