in

Affaire conclue : une bagarre éclate entre deux acheteurs sous le regard amusé d’un vendeur…

Affaire conclue : une bagarre éclate entre deux acheteurs sous le regard amusé dun vendeur...
Affaire conclue : une bagarre éclate entre deux acheteurs sous le regard amusé d'un vendeur...!-© France 2

Après avoir assuré une couverture exclusive du tournoi de Roland-Garros 2023, France 2 est retournée à sa programmation habituelle l’après-midi depuis le lundi 12 juin dernier. Deux épisodes d’Affaire conclue ont marqué ce retour. Lors de la diffusion du second volet des enchères, un certain Steeve a provoqué une grande agitation en présentant des étagères attribuées à Xavier Féal. Une bagarre éclate alors entre deux acheteurs d’Affaire conclue, sous le regard amusé du vendeur…

Ces étagères qui font sensation devant les acheteurs d’Affaire conclue…

Après une courte présentation devant Sophie Davant qui n’animera plus Affaire conclue dès la saison prochaine en cédant sa place à Julia Vignali, le vendeur du jour, prénommé Steeve, a fait face à Salomé Pirson avec ses étagères.

Attribué par la commissaire-priseur à Xavier Féal et estimé à 800 euros, c’est avec le plus grand espoir de ressortir avec un gain plus important que le vendeur prenne congé pour se rendre en salle de ventes.

À peine la porte franchie, tous les regards des acheteurs, parmi lesquels Caroline Margeridon, Paul Azzopardi, Arnaud Cabri-Wiltzer, Anne-Catherine Verwaerde et François Cases Bardina, se sont fixés sur les étagères. Cet intérêt marqué prévoyait une enchère animée…

Affaire conclue : une bagarre éclate entre deux acheteurs sous le regard amusé d’un vendeur…

En peine de commencer les inspections, les enchères ont rapidement pris leur envol. « J’aurais mieux fait de me taire…« , regrettait Caroline Margeridon, arrivée à ce moment-là. Mais il était déjà trop tard. Son collègue François Cases Bardina venait de placer une offre à 500 euros. La bataille a été ainsi lancée jusqu’à atteindre la palette symbolique de 1000 euros.

Connaissant l’intérêt de tous de mettre la main sur cet objet, les choses ne se sont pas arrêtées là. Arnaud Cabri-Wiltzer et Caroline Margeridon se sont déchirés pour avoir le dernier mot. Ils vont se tuer… », commentait Paul Azzopardi.

Au final, la meilleure amie de Sophie Davant a finalement jeté l’éponge : « Allez c’est bon, j’arrête ! J’abdique ! » C’est donc Arnaud Cabri-Wiltzer qui a remporté les étagères pour une somme modeste de 1200 euros, au grand plaisir de Steeve.