in

Affaire conclue : terribles accusations de Pierre-Jean Chalençon contre France 2, il balance sur Sophie Davant

Affaire conclue : terribles accusations de Pierre-Jean Chalençon contre France 2 il balance sur Sophie Davant
© France 2

Visiblement, le spécialiste de Napoléon n’a pas encore digéré son licenciement au poste d’acheteur dans l’émission d’enchères de la chaîne publique. Affaire conclue : terribles accusations de Pierre-Jean Chalençon contre France 2, il balance sur Sophie Davant.

Durant de nombreuses années, Pierre-Jean Chalençon faisait le beau temps du programme d’enchères de la deuxième chaîne. Une situation qui n’a pas empêché la production de se débarrasser de lui au courant du mois de juin 2020. Fort probablement motivé par un sentiment de vengeance, il se désarme pas lorsqu’il est question de critiquer cette émission. Affaire conclue : terribles accusations de Pierre-Jean Chalençon contre France 2, il balance sur Sophie Davant.

Pierre-Jean Chalençon s’attaque violemment à Affaire conclue.

Toujours aussi cash, Pierre-Jean Chalençon ne s’est pas retenu pour dénoncer, à cor et à cri, les conditions déplorables des tournages d’Affaire conclue ainsi que les privilèges inestimables accordés par la production à la célèbre présentatrice, Sophie Davant.

Pour ce mois de mars 2022, Julien Cohen se prépare pour faire ses adieux. Après Pierre-Jean Chalençon, l’homme aux lunettes bleues, contre toute attente, a remis sa lettre de démission. Un coup dur pour Sophie Davant et son équipe.

Une occasion rêvée pour le propriétaire du palais Vivienne de s’attaquer de nouveau à la chaîne ainsi qu’à la présentatrice du programme.

Sur Twitter, Pierre-Jean Chalençon était revenu sur la façon dont la meilleure copine de Caroline Margeridon traitait les acheteurs. Elle les considère « comme de la merde ».

Interrogé par nos confrères de Sud Radio, l’acolyte de Julien Cohen a proféré de nouvelles accusations le spécialiste de Napoléon s’est laissé aller à de nouvelles graves accusations contre eux.

« Nos loges, c’était où Sophie Davant allait aux toilettes. On avait un petit frigo avec des souris et des rats. On ne pouvait pas se reposer, si ce n’est dans le décor, affirmait-il.

« Avec les scores d’audience qu’on faisait au bout d’un an ou deux, quand même… C’est pour ça que j’ai dit qu’on était un peu traités comme de la merde », expliquait en effet Pierre-Jean Chalençon.

« On était payés au lance-pierre, des sommes ridicules…« 

Pendant tout cela, « Madame Sophie Davant, elle se permettait d’arriver à moto taxi. Nous, on nous avait refusés çà au bout d’un an, soi-disant parce qu’on coûtait trop cher, ajoutait-il. On était payés au lance-pierre, des sommes ridicules alors qu’on devait dépenser au départ… », a-t-il conclu.