in

Affaire conclue : déjà des frictions entre la nouvelle recrue et cet acheteur emblématique de l’émission

Affaire conclue : déjà des frictions entre la nouvelle recrue et cet acheteur emblématique de lémission
Affaire conclue : déjà des frictions entre la nouvelle recrue et cet acheteur emblématique de l'émission !-© France 2

A peine arrivé dans Affaire conclue, déjà des frictions entre la nouvelle recrue et cet acheteur emblématique du magazine d’enchères de France 2. Il Est Encore Temps vous raconte tout dans les détails.

Affaire conclue : déjà des frictions entre la nouvelle recrue et cet acheteur emblématique de l’émission

Les amateurs de chineries ont découvert le 9 mai dernier, Georges Van Cauwenbergh, le nouveau visage qui vient récemment d’intégrer l’équipe d’acheteurs.

« Ce n’est pas évident de se retrouver pour la première fois sur le plateau devant une dizaine de caméras et de trouver sa place […] Néanmoins, la production sait comment mettre tout le monde à l’aise. Face aux autres acheteurs, il faut aussi pouvoir tirer son épingle du jeu« , confiait auprès de Ciné Télé Revue, l’acheteur de 32 ans qui nous vient de Belgique.

Et il faut croire que les tensions n’ont pas tardé à arriver. A peine arrivé, le directeur de la galerie Artimo, dans le quartier du Sablon à Bruxelles, a déjà réussi à mettre à dos un de ses nouveaux collègues… Et pas n’importe lequel !

Comme diffusé ce lundi 15 mai sur France 2, Affaire conclue recevait Dalel. La vendeuse était venue avec un poêlon en céramique signé de Robert Picot. Estimé à seulement 30€, son objet a su conquérir les antiquaires une fois dans la salle de ventes.

Les enchères se sont rapidement envolées. « Très content de commencer avec cet objet pour ma première quotidienne », réagissait Georges Van Cauwenbergh qui n’avait pas du tout l’intention de lâcher l’affaire.

Mais c’est sans compter la réaction de François-Xavier Renou qui est loin d’avoir apprécié l’entrain de la nouvelle recrue.

« 200€ allez ! C’est un très beau poêlon », s’emballait le jeune Belge pour qui c’était « un moment d’anthologie ». « Allez-y ! », encourageait Caroline Margeridon.

« Mais même pas en rêve ! Même pas en rêve ! », ajoutait pour sa part François-Xavier Renou tout en surenchérissant à 210€. « Les belles couleurs comme ça, c’est pour moi !« , poursuivait l’acheteur renommé.

« Je ne sais pas ce qui me fait dire ça » !

« Je pensais que tu étais plutôt dans le rose, je ne sais pas ce qui me fait dire ça », ironisait Georges en faisant allusion à la tenue de François-Xavier qui était de cette couleur.

C’est finalement Georges Van Cauwenbergh qui est reparti avec l’ustensile de cuisine pour 250€. « C’est un très bon achat, je suis très content. Ma couleur préférée est le vert et en plus Picot est un artiste reconnu donc j’aime beaucoup cet objet. C’est mon premier achat et je pense que je vais le garder en souvenir« , conclut-il.