À quelle fréquence faut-il (vraiment) se doucher selon les experts ?

a-quelle-frequence-faut-il-vraiment-se-doucher-selon-les-experts
publicité

C’est oui pour se laver tous les jours, mais non pour se doucher quotidiennement. Pourquoi ? En effet, l’hygiène est un aspect fondamental de notre santé, elle aide à prévenir certaines maladies et favorise une vie saine. Mais la recherche a montré que trop laver peut aussi être nocif. Comme Robert H. Shmerling de la Harvard Medical School, le bain quotidien est plus une habitude sociale et une norme qu’un problème de santé. Et donc, comme pour tout, il faut arriver à éviter les extrêmes et trouver le bon équilibre !

Trop se doucher n’est pas obligatoirement bon pour la santé

Bien sûr, un bon bain, en plus de nous aider à nous détendre, nous aide également à nous débarrasser des germes, des bactéries, des cellules mortes et de la saleté (évidemment). Mais il y a aussi le risque d’éliminer certaines bactéries dont l’organisme a besoin et de déséquilibrer les défenses naturelles de la peau. Quitte à multiplier la présence de germes qui l’agressent, ainsi qu’à assécher l’épiderme. Sans oublier que les produits que nous utilisons peuvent contenir de nombreux ingrédients nocifs…

publicité

En fait, quand il s’agit de se baigner, il n’y a pas de règles à suivre. Pourquoi ? Parce que tout le monde n’a pas la même peau. Aussi, certaines personnes ont des allergies ou des problèmes de peau. Car cela dépend des saisons (été chaud et humide ? hiver froid et sec ?). De plus, on n’a pas la même activité physique et le même mode de vie et nous ne vivons pas dans le même environnement. En effet, il faut distinguer le lavage corporel intégral des toilettes.

Le bon moment pour se doucher

Quand se doucher ? La réponse : quand on le sent tout simplement. Cependant, si vous êtes dans la « norme », prendre une douche une ou deux fois par semaine devrait suffire.

publicité

En revanche, ce qu’il faut faire quotidiennement, c’est nettoyer certaines zones du corps où sont produites les sécrétions les plus odorantes : aisselles, parties génitales, aine, pieds. Tout cela en veillant à la fois à ce que le savon ou le gel soit au pH neutre, sans parfum, doux et non irritant, et à ce que la température de l’eau ne soit pas trop chaude.

publicité