in

9 Millions de Français n’ont pas ouvert ce mail important des impôts !

9 Millions de Français nont pas ouvert ce mail important des impôts !
9 Millions de Français n'ont pas ouvert ce mail important des impôts ! - © PEXELS

9 Millions de Personnes ont ignoré cet e-mail très important des impôts – Voici ce que vous devez absolument savoir !

9 Millions de Français n’ont pas ouvert ce mail important des impôts !

Ces derniers jours, un message (authentique) du fisc a inondé dans des millions de boîtes mail vous demandant si « vous employez une aide à domicile ? Bénéficiez d’un service à la personne ? Versez des dons ou des cotisations syndicales ? »

Ce message est capital car il concerne les avances des crédits et réductions d’impôts. Vous ne devez surtout pas l’ignorer car votre réponse impacte beaucoup sur vos finances.

Des millions de contribuables se retrouvent à bénéficier de réductions d’impôts, grâce à des situations diverses.

Que vous confiiez la garde de vos enfants de moins de six ans à une tierce partie, que vous employiez une aide à domicile, que vous fassiez des dons envers des associations, ou encore investissiez dans l’immobilier locatif, ces choix peuvent conduire à une baisse de votre facture fiscale.

En effet, l’administration fiscale verse de l’argent aux contribuables qui recourent à ces mécanismes, un avantage qui touche près de 9 millions de contribuables, selon le gouvernement.

Dans le message en question, le fisc demande si, en 2023, vous réalisez toujours les mêmes dépenses, dons ou investissements. Si la réponse est affirmative, vous toucherez 60% du crédit d’impôt total reçu en 2023 en janvier 2024.

Qu’est-ce qu’on risque ?

Le reste attendra l’été 2024, après remplissage de votre déclaration d’impôts 2023 courant avril. Si par contre, la réponse est non (c’est-à-dire que vous faites moins appel ou a arrêté de le faire), il faut absolument en informer les impôts avant la fin de cette année.

Ceux qui n’effectuent pas cette démarche avant le 13 décembre 2023 seront contraints de rembourser 60% de la somme perçue au titre des dépenses 2022 automatiquement, laquelle avait été versée en janvier.

Si les tarifs de votre nounou ou de la femme de ménage n’ont pas changé et que vous continuez à solliciter les mêmes services, aucun souci puisque la reconduction de l’aide se fait de façon systématique.